Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Charlemagne et le " CAPITULAIRE de VILLIS"

Publié le par MANON

    "CAPITULARE DE VILLIS VEL CURTIS IMPERII"

 

Capitulare_de_villis_vel_curtis_imperii_LXX.jpgC'est une ordonnance de CHARLEMAGNE  

qui réclame de la part de ses domaines un certain nombre de règles et d'observances

à respecter. Parmi ces règles, l'énumération des plantes que les domaines et jardins

royaux se doivent de cultiver (capitules 43,62 et surtout 70).

Au total, 94 plantes, 73 herbes, 16 arbres fruitiers, 3 plantes textiles et 2 plantes

tinctoriales.

Ci-dessous la liste avec le nom correspondant dans la nomenclature botanique

actuelle.

 

  • abrotanum : aurone (Artemisia abrotanum L., Astéracées)
    adripias : arroche (Atriplex hortensis L., Chénopodiacées)
    alia : ail (Allium sativum L., Alliacées)
    altaea : guimauve (Althæa officinalis L., Malvacées)
    ameum : ammi élevé (Ammi majus L., Apiacées)
    anesum : anis vert (Pimpinella anisum L. Apiacées)
    anetum : aneth (Anethum graveolens L., Apiacées)
    apium : ache (Apium graveolens L., Apiacées)
    ascalonica : échalote, (Allium ascalonicum L., Alliacées)
    beta : bette (Beta vulgaris L., Chénopodiacées)
    blida : brède (Amaranthus blitum)
    britla : ciboulette (Allium schoenoprasum, Alliacées)
    cardones : cardons (Cynara cardunculus L., Astéracées)
    careium : carvi (Carum carvi L., Apiacées)
    carvita : carotte (Daucus carota, Apiacées)
    caulos : choux (Brassica oleracea L., Brassicacées)
    cepa : ciboule (Allium fistulorum, Alliacées)
    cerfolium : cerfeuil (Anthriscus cerefolium L ., Apiacées)
    cicerum italicum : pois chiche (Cicer arietinum, Fabacées)
    ciminum : cumin (Cuminum cyminum L., Apiacées)
    coloquentida : coloquinte (Citrullus colocynthis Schrad., Cucurbitacées)
    coriandrum : coriandre (coriandrum sativum, Apiacées)
    costum : grande balsamite (Balsamita major)
    cucumeres : concombres (Cucumis sativus' L., Cucurbitacées)
    cucurbita : gourde (Lagenaria siceraria, Cucurbitacées)
    diptamnum : dictamme (Origamum dictamus)
    dragantea : estragon (Artemisia dracunculus, Astéracées)
    eruca alba : roquette (Eruca sativa Mill., Brassicacées)
    fabas majores : fèves (Vicia faba L., Fabacées)
    fasiolum : mongette (Vigna unguiculata L., Fabacées)
    febrefugia : plante fébrifuge ?
    fenicolum : fenouil (Foeniculum vulgare Mill., Apiacées)
    fenigrecum : fenugrec (Trigonella fœnum-græcum, Fabacées)
    git : nigelle (Nigella sativa, Renonculacées)
    gladiolum : glaïeul ou iris (Iris florentina)
    intubas : chicorées (Cichorium intybus L. Astéracées)
    lacterida : Épurge (Euphorbia lathyris), Euphorbiacées)
    lactuca : laitue (Lactuca sativa, Astéracées)
    levisticum : livèche (Levisticumn officinale L., Apiacées)
    lilium : lis (Lilium candidum, Liliacées)
    linum : lin cultivé (Linum usitatissimum, Linacées)
    malva : mauve (Malva spp L. Malvacées)
    menta : menthe (mentha spp. Lamiacées)
    mentastrum : menthe sauvage (Mentha spp. L., Lamiacées)
    nasturtium : cresson (Nasturtium officinale L., Brassicacées)
    nepeta : cataire (Nepeta cataria L., Lamiacées)
    olusatrum : maceron (Smyrnium olusatrum, L., Apiacées)
    papaver : pavot (Papaver spp, Papavéracées)
    parduna : bardane (Arctium lappa, Astéracées)
    pastenaca : panais (Pastinaca sativa L., Apiacées)
    pepones : melons (Cucumis melo L., Cucurbitacées)
    petreselinum : persil (Petroselinum sativum, Apiacées)
    pisos mauriscos : pois (Pisum spp, Fabacées) exemple : Petit pois (Pisum sativum)
    porros : poireaux (Allium porrum L., Alliacées)
    puledium : pouliot (Mentha pulegium L., Lamiacées)
    radices : radis (Raphanus sativus ou raifort Armoracia rusticana, Brassicacées)
    ravacaulos : choux raves (Brassica oleracea, Brassicacées)
    rosas : roses (Rosa spp, Rosacées)
    ros marinus : romarin (Rosmarinus officinalis L. lamiacées)
    ruta : rue (Ruta graveolens L., Rutacées)
    salvia : sauge (Salvia officinalis L., Lamiacées)
    satureia : sarriette (Satureja hortensis L., Lamiacées)
    savina : sabine (Juniperus sabina)
    sclareia : sauge sclarée (Salvla sclarea L., Lamiacées)
    silum : chervis (Sium sisarum), Apiacées)
    sinape : moutarde (Sinapis alba L., Brassicacées)
    sisimbrium : sisymbre
    solsequia : souci (Calendula officinalis L., Astéracées)
    squilla : scille maritime (Scilla maritima, Hyacinthacées)
    tanazita : tanaisie (Tanacetum vulgare L., Astéracées)
    uniones : oignons (Allium cepa L. Alliacées)
    vulgigina : cabaret (Asarum europaeum)
    warentia : garance (Rubia tinctorum, Rubiacées)
    Jovis barba : joubarbe des toits, (Sempervivum tectorum L., Crassulacées) sur le toit de la maison

Ce document se trouve en Allemagne àla Bibliothèque de WOLFENBUTTEL.

En fait toutes ces plantes existaient déjà et étaient utilisées, les inventaires se

trouvaient dans les abbayes médiévales.

Charlemagne voulait obtenir de ses domaines un équilibre entre plantes

alimentaires, plantes médicinales, plantes textiles et décoratives.

Cette directive n'a pas été suivie de façon uniforme, compte tenu de la

diversité des sols, des climats régionaux et des habitudes alimentaires de chacun.

Les domaines sous Charlemagne s'étendaient de l' Allemagne à L'Espagne.

Sur le terrain, le controle était effectué par les missi dominici , le non respect

entraînait de lourdes sanctions comme les amendes, la révocation et même le

banissement.

Ce document a très certainement été mis en oeuvre par le savant ALCUIN ,

précepteur et conseiller de l' empereur. Il était le grand Maître des Ecoles

Palatines. Il enseignait l'agriculture, la botanique et la pharmacie .

Ainsi on obtenait 3 jardins que nous retrouvons de nos jours:

* Le jardin des simples avec les aromatiques et les condimentaires et les

plantes médicinales qui servaient de remèdes ( de nos jours aussi)

* Le potager ( l'Hortus) l'enclos.

* Le verger ( vergier) le viridarum avec le buis, la vigne, la charmille

(allée de charmes) sorte de jardin d'agrément.

Mais il se doit d'être planté de variétés de fruitiers comme le noyer,

le cerisier, le chataîgnier,le sorbier, le figuier,le prunier,etc...

On retrouve de nos jours ces styles de jardin dans les Monastères certes,

mais aussi dans nos jardins avec nos jardins des simples, nos jardins de curé

aussi .......

Vous pouvez cliquer sur notre ALBUM à droite

les simples et les aromatiques .

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0