Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

DES TOURBIERES AUX CARNIVORES

Publié le par MANON

LINAIGRETTES  DANS LA TOURBIERE DU JARDIN                       

 Des espèces rares et propres aux tourbières, les sphaignes, les mousses, espèces spongieuses qui grandissent en colonies denses , qui retiennent bien l'eau et qui au fil des siècles s'accumulent pour former la TOURBE.
Les tourbières collectent pollens et spores de la végétation de proximité, ainsi ces pollens et ces spores seront conservés, fossilisés et donneront naissance à des paysages bien particuliers que sont les TOURBIERES .
Dans la région du lac de Lourdes, les tourbières les plus anciennes permettent de retracer l'histoire de la couverture végétale de ces 38000 dernières années.

De petites plantes à fleurs poussent aussi dans les tourbières, ainsi les CARNIVORES appelées DROSERAS, les LINAIGRETTES qui forment sur leur tige dressée de jolis pompons cotoneux , pour ne citer que celles-ci et les découvrir de façon ludique.

LES DROSERAS


LA DROSERA ROTUNDIFOLIA

Epèce protégée, plante vivace de la famille des Droséracées.
C'est une plante carnivore bien connue, elle se nourrit de petits insectes, elle possède sur ses feuilles de longs poils ou longs cils hérissés, de couleur rougeâtre qui se terminent par une goutelette de suc transparent et visqueux. Ces longs cils se referment sur l'insecte qui s'englue sur la plante.
On trouve cette Drosera dans les tourbières acides à sphaignes sur l'ensemble de la chaîne des Pyrénées, sauf en Aragon.
Elle est aussi appelée "rosée du soleil" -"herbe à goutte" ou "herbe à rosée" de bien jolies définitions pour une carnivore !

LA DROSERA LONGIFOLIA

Espèce protégée , on l'appelle aussi DROSERA ANGLICA , plante vivace carnivore de la famille des Droséracées.
Elle atteint la taille de 10 à 20 cm, elle fleurit sur une tige dressée de fleurs blanches de juin à septembre.
On peut la trouver ( de plus en plus rarement) dans des zones marécageuses jouxtant les tourbières, plutôt dans des fossés vaseux.
Plante protégée, elle peut se cultiver en semis, en extérieur uniquement dans de la tourbe blonde entre soleil et mi-ombre.

LA DROSERA INTERMEDIA

Plante carnivore et vivace, dont la feuille est hérissée de poils qui sécrètent à leur extrémité un liquide visqueux et collant, le piège parfait pour petits insectes. Elle fleurit de juin à septembre, la couleur des fleurs est à dominante blanche.

Ces 3 espèces sont répertoriées dans la GRANDE FLORE ILLUSTREE  DES PYRENEES de Marcel SAULE.
Les photos des 3 espèces ne proviennent pas du jardin, notre tourbière est en cours d'implantation d'espèces diverses, à ce jour, joncs et linaigrettes cotoient mousses et sphaignes.



LES  LINAIGRETTES
De la famille des cypéracées. On les appelle aussi "herbe à coton".
On les trouve dans les tourbières à sphaignes, dans les zones de pelouses marécageuses.
Dans les Pyrénées, sont répertoriées:

- LA LINAIGRETTE ENGAINEE ou ERIOPHORUM VAGINATUM
- LA LINAIGRETTE DE SCHEUCHZER ou ERIOPHORUM SCHEUCHZERI
- LA LINAIGRETTE A FEUILLES ETROITES ou ERIOPHORUM ANGUSTIFOLIUM
- LA LINAIGRETTE A LARGES FEUILLES ou ERIOPHORUM LATIFOLIUM

Selon l'espèces, les fleurs s'épanouissent d'avril à juillet , les fruits sont ornés de nombreuses soies blanches à l'aspect cotonneux et les graines se dispersent au gré des vents.

  LINAIGRETTE DE SCHEUCHZER

                                   



                                                     
                                                                                   

            LINAIGRETTE A FEUILLES ETROITES

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

QUELQUES SYMBOLIQUES DE LA FLORE PYRENEENNE

Publié le par MANON

Des plus communes aux plus rares, nous restons émerveillés face à la richesse des plantes des Pyrénées.
Parmi cette flore, quelques unes sont symboliques de la chaîne .
Choisir n'étant pas facile, je vous présente celles qui se trouvent au jardin et deux espèces que nous n'avons pas pour l'instant.
Il faut savoir que les espèces protégées que nous achetons chez des spécialistes, font l'objet d'une vente très règlementée.

- L'ANCOLIE DES PYRENEES photo N°1

- LA RAMONDE photos N°3 et N°4

- L'EDELWEISS photoN°2

- LE LYS DES PYRENEES photo N° 5

- L' IRIS DES PYRENEES photoN° 6

et celles que nous n'avons pas au jardin

- LE SABOT DE VENUS            espèce protégée  photo 8

- L'ASTER DES PYRENEES     espèce protégée  photo 7

Chacunes feront l'objet d'une description .

PETIT ALBUM PHOTOS :

 
photo 1                             photo 2



                                              




photo 3


                                                 photo 4













                                                                                  


                                                                                


photo 5





                                                               photo 6










                                                                                                       

 

 

 

                                                                                  

photo 7

                                   photo 8      

L'ANCOLIE ou AQUILEGIA  VULGARIS  Photo 1
Plante vivace de la famille des Renonculacées de 50 à 80 cm . Plante très aérienne, fragile  au port élégant. Ses fleurs d'un bleu violet  ressemblent à un gant, d'où son appelation de GANT DE VENUS ou GANT NOTRE - DAME.
On la trouve très communément dans les bois, les talus , les prairies.
Elle s'installe facilement dans les jardins.
C'est une plante très mellifère, mais aussi très toxique pour les animaux.

L'EDELWESS ou Pied-de-Lion des Alpes   LEONTOPODIUM ALPINUM  Photo 2
En occitan, on l'appelle aussi "Immourtèle" , mais son nom allemand " Edelweiss" a fait oublier la traduction latine.
C'est la plante emblématique des plantes d'altitude, c'est une vivace de petite taille (pas plus de 30cm dans la nature)
Elle est veloutée de la tige aux fleurs disposées en étoiles.
Sa floraison s'étale de juillet à août. Dans les Pyrénées, on la trouve sur les pelouses ,les  éboulis calcaires, les cirques calcaires, de l'étage montagnard à l'étage alpin vers les 1800m.
Elle s'acclimate assez bien dans les jardins à partir de 750m .

LA RAMONDE DES PYRENEES  ou RAMONDA PYRENAICA   Photos 3 et 4
C'est une espèce vivace, à la fois charnue et délicate. Charnue par sa rosette de larges feuilles nervurées de couleur  vert sombre, couvertes de poils rouge brun. Délicate par sa fleur rose violet à coeur orangé. Ne dit-on pas de cette plante qu'elle est un " Joyau d'améthyste enchassé dans du velours"
C'est une endémique des Pyrénées que l'on trouve dans les fissures des rochers, au frais, sur des bases calcaires ou schisteuses.
Elle est l'unique représentante et survivante de la famille tropicale des Gesnériacées, elle est considérée comme la plus ancienne de la flore des Pyrénées.

LE LYS DES PYRENEES ou LILIUM PYRENAÏCUM  Photo 5
C'est un lis majestueux de couleur jaune aux fleurs pendantes  dont les corolles divisées se recourbent, laissant ainsi apparaître les longues étamines.
Sa taille peut atteindre les 80 cm à 1 mètre. On peut admirer la floraison  en juin juillet, et la survie de la plante est assurée par un bulbe composé de grosses écailles .Dans les Pyrénées, on le trouve dans les prairies, les éboulis, les bois peu ombragés.
C'est une des plantes  remarquables de la flore des Pyrénées, mais on trouve aussi ce lis au nord de l'Espagne, dans le Massif Central, dans les Corbières.
On parlera alors d'une plante endémique pyrénéo-cantabrique tout comme l'ancolie vue plus haut.

L'IRIS DES PYRENEES ou IRIS PYRENAICA  ou IRIS LATIFOLIA  Photo 6
de la famille des Iridacées. L'Iris est une des plus belles espèces de la flore de la chaîne.Sa belle tige dressée de taille moyenne de 60 à 80 cm  possède des feuilles gainantes, effilées .Ses boutons s'ouvrent les uns après les autres en juillet- août en fleurs aux couleurs denses d'un bleu profond. Les prairies des pyrénées centrales déploient des champs entiers d'iris offrant ainsi aux marcheurs un spectacle merveilleux.La tentation d'un prélèvement est grande, mais il faut savoir que la fleur coupée fane très vite, donc il est  inutile d'en faire la cueillette. Cette espèces n'est pas protégée à ce jour.
Mais ne pas récolter la plante assure aussi sa pérénité, car les feuilles qui restent attachées à la tige permettent au bulbe de  reconstituer ses réserves.
L' Iris est une des  plantes emblématiques et endémiques des Pyrénées et des Monts Cantabriques.

L'ASTER DES PYRENEES ou ASTER PYRENAEUS. Photo 7
 de la famille des Composées.C'est une des espèces les plus rares de la flore qui a disparu sur une partie de la chaîne .C'est une plante vivace qui peut atteindre 80 cm. Elle est bien sûr protégée. Elle offre sur une tige dressée de multiples fleurs à longues ligules bleues ou couleur lilas .
Plus commun , l'aster des Alpes (que nous avons au jardin), se différencie par une taille plus modeste (de 30 à 35 cm) et un capitule unique .
Il ne reste que de rares stations où l'on puisse admirer cette endémique pyrénéo-cantabrique .

LE SABOT DE VENUS ou CYPRIPEDIUM CALCEOLUS Photo 8
de la famille des Orchidacées. C'est une magnifique orchidée de petite taille environ 50 cm dont les larges feuilles ovales à la base sont couvertes de minuscules poils.
La fleur est assez spectaculaire, elle s'épanouit de mai à juillet.  Fleur penchée sur sa tige, dont le labelle d'un jaune
brillant est dilaté en sabot , formant comme une poche. C'est un véritable piège à insectes qui plongent dans ce sabot et en ressortent couverts de pollen , permettant ainsi la fécondation d'une autre plante du même genre.
Quant à sa rareté, elle peut s'expliquer par sa longue germination. La graine a besoin pour se developper d'être en symbiose avec un champignon qui lui donne les nutriments nécessaires à son développement. La première floraison aura lieu après au moins 5 années !
C'est une espèces très rare, très protégée qui semble encore  être présente dans les Pyrénées catalanes et aragonaises.
C'est une espèce d'origine asiatique.

ASTER DES ALPES DU JARDIN  au capitule unique.









Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

EXOTISME DANS LES PYRENEES

Publié le par MANON

Quelques plantes exotiques se sont installées dans les Pyrénées et se comportent comme les plantes indigénes, à savoir qu'elles se reproduisent naturellement, certaines sont devenues invasives et envahissantes,elles entrent alors en concurrence avec la flore locale et en occupent le milieu à leur détriment.

Pour ne citer que celles qui se trouvent au jardin, j'ai choisi :

- LA BALSAMINE OU IMPATIENCE  DE L'HIMALAYA.OU IMPATIENS GLANDULIFERA
de la famille des balsaminacées.

Cette plante se présente avec de longues feuilles dentées, de grandes fleurs d'un rose vif dont un des pétales à la forme d'une lèvre, sa longue tige épaisse et creuse  pouvant atteindre les deux mètres.

A la fin de l'été, ses fruits venus à maturité éclatent et se projettent à plus de deux mètres provoquant ainsi une migration riche et intense.
La floraison est de juillet à octobre, c'est une annuelle colonisatrice qui aime les endroits frais, les bords de cours d'eau, les talus humides.
Elle est originaire comme son nom l'indique de l'Himalaya, où elle pousse entre 1800 et 3000 m d'altitude .
En Europe, elle s'est naturalisée depuis le XIXéme siècle.
A présent, elle est devenue invasive et on la rencontre dans les Vosges, le Massif Central et les Pyrénées à des altitudes à partir de 400 m environ jusqu'à 900 m dans les Pyrénées.

IMPATIENCE DE L'HIMALAYA.                  


- L'ARBRE AUX PAPILLONS OU BUDDLEIA
de la famille des Buddlejacées.
Cet arbuste à l'allure de buisson, robuste et rustique  peut atteindre 3m, il aussi très colonisateur et se trouve pratiquement sur toute la chaîne des Pyrénées.
La floraison est de juillet  à septembre.Ses longues grappes de fleurs violettes ou roses mauves, très parfumées  attirent les papillons, lui valant son surnom , mais aussi les abeilles , les bourdons qui viennent butiner .
Régionalement, on l'appelle aussi le "Lilas d' Espagne"
Cet arbuste est originaire de Chine et du Japon, découvert en Chine par le Père David au XIX éme siècle, d'où encore une autre appelation "Buddleia du père David"
Actuellement, le buddleia pousse partout, même dans les fentes des vieux murs, très rustique, rien n'arrête sa prolifération.

 

                                                                                                      

 

 

 
                               
          
                                                                                       
                                                                                                            

                                                                        ARBRE A PAPILLONS


                                                                                                            
                                                                                                         

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

TRAITER ECOLO...GRACE AUX PLANTES DE NOS JARDINS

Publié le par MANON

NATURE SALVATRICE, depuis la nuit des temps, elle nous offre de belles opportunités, et en cette période qui veut nous rendre enfin raisonnable pour notre terre, adoptons les recettes de nos ancêtres qui pour traiter le jardin avaient la connaissance .....

Traiter écolo grâce à la fabrication peu compliquée de purins végétaux, de macérations de certaines plantes qui sont une alternative douce  à l'emploi de produits dits chimiques tels les insecticides, les fongicides et autres engrais.
Ces diverses préparations se font dans des récipents en plastique ou en terre. Métal à proscrire.

- LA PRÊLE DES CHAMPS ou EQUISETUM ARVENSE
que l'on trouve sur les bords de chemins, sur des sols humides sableux.
Cette plante possède des sels minéraux et de la silice qui stimulent la croissance.
Le purin de prêle permet d'éliminer les champignons nocifs aux cultures.
On peut traiter les maladies du rosier, du fraisier.
Son purin s'utilise en prévention.
PREPARATION DU PURIN:
On laisse macérer 1kg de prêle fraîche ou sèche dans 10l d'eau durant 3 semaines.
On dilue 1litre dans 5 litres d'eau, et on utilise en pulvérisation sur les jeunes feuilles.

- LA CONSOUDE OFFICINALE ou SYMPHYTUM OFFICINALIS
que l'on cultive avec aisance  sur des sols frais et ombragés. Plante un peu envahissante lorsqu'elle a trouvé sa place au jardin. C'est une plante rustique .
Elle est connue depuis des millénaires pour ses propriétés cicatrisantes, mais elle est surtout l'amie des jardiniers bio qui  font une macération réputée.La consoude est riche en azote et potasse, éléments d'un engrais fort nourrissant.
PREPARATION DE LA MACERATION:
On récolte la consoude de mars à septembre, et on laisse macérer 1kg de consoude dans 10 litres d'eau durant 2 à 3 semaines. On utilise cette préparation en pulvérisation en diluant 1 litre de macération dans 20 litres d'eau. On traite les feuilles des fruitiers par exemple au printemps.
On peut aussi utiliser en arrosage au pied des cultures pour les jeunes plants, à ce moment là, la dilution est de 5litres pour 20 litres d'eau , l'arrosage ne doit pas être intensif, une fois toutes les 3 semaines environ.

- L'ORTIE ou URTICA DIOÏCA
que l'on trouve sur les bords des chemins, les fossés et lisières. Plante tès envahissante caractérisée de "mauvaise herbe" urticante à souhait, mais bien utile aux insectes et  à l'homme.
Elle est riche en oligoéléments, en azote, en cuivre,en fer et en  zinc.
Cette plante est un fertilisant par excellence.
PREPARATION DU PURIN:
Il faut cueillir les orties avant leur floraison, du printemps à l'été.  Prélever la plante sur 15 à 20 cm. Dans un récipient en plastique, il faut couper sommairement les plants, les tasser.
Pour utiliser en insecticide: faire macérer 1kg d'ortie dans 10 litres d'eau durant 24 à 48 heures.
Pour les autres utilisations, en engrais, il faut laisser la préparation se faire pendant 2 à 3 semaines environ ( odeur forte et désagréable!)
Pour traiter une surface de 25m²en vue de préparer un semis, pulveriser 1 jour ou 2 avant le semis, 2 l de purin pour 10 lites d'eau.
Pour traiter une invasion de pucerons, pulvériser les plantes attaquées avec une dilution de 0.5 litre de purin pour 10 litres d'eau.

- FOUGERE MÂLE ou DRYOPTERIS FILIS-MAS
que l'on trouve en forêt dans les sous-bois humides , et sur tout sol humide.
Elle est riche en oligoéléments, azote et potassium. C'est une plante vivace.
Elle aussi est utilisée comme anti pucerons.
PREPARATION DU PURIN:
Macération de 1 kg de fougères fraîchement coupées dans 10 litres d'eau durant une semaine.
Lors des attaques de pucerons, on dilue 1litre de macération pour 10 litres d'eau, et il est possible de pulvériser aussi le purin sans dilution.

- TANAISIE ou TANECETUM VULGARE
que l'on trouve au bord des chemins, sur les talus, les remblais, elle pousse en colonie. C'est une plante robuste et vivace qui fleurit en abondance tout l'été. Elle a une puissante odeur aromatique de camphre, nos anciens lui donnaient le surnom de "sent-bon"
Les feuilles de la tanaisie sont riches en potassium,mêlées aux herbes de tonte et aux déchets organiques, on obtient un compost d'excellente qualité.
On peut la cultiver au jardin , les graines se récoltent en automne.
PREPARATION DU PURIN:
Prélever 300 à 400 g de feuilles-tiges-fleurs de tanaisie, faire macérer dans 10litres d'eau pendant 4 à 5 jours.
Utiliser en pulvérisation contre la rouille, les parasites, les pucerons, la mouche blanche (aleurode)
Pour la maison, un bouquet suspendu dégage une forte odeur de camphre et éloigne les mouches.
Dans les armoire, la tanaisie chasse les mites.
C'est un bon insecticide naturel, les plants de tanaisie trouvent leur place sous les arbres fruitiers, les protégeant ainsi de certaines invasions indésirables.

 TANAISIE                                         

                                                                                     FOUGERES           


 PRÊLE                             CONSOUDE



           ORTIE                            

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

HISTOIRES D'HERBES.....

Publié le par MANON

Dans le langage populaire, certaines herbes sont riches en mythes, on leur donne un pouvoir magique et les superstitions n'enlèvent rien en leurs véritables vertus .

Tant par leur diversité que par leur utilité, il s'agit de plantes assez extraordinaires qui ont été utilisées depuis des millénaires pour leurs bienfaits culinaires, médicaux, et qui dans notre monde moderne retrouvent un regain d'intérêt.

-
HERBE A SAVON ou SAPONARIA OFFICINALIS.
Comme son nom nous l'indique, cette plante permet de fabriquer un savon naturel à partir de ses feuilles, tiges et racines.
La saponaire bouillie, permet la libération d'une substance mousseuse qui combat le gras et la saleté.
On l'utilisait autrefois pour nettoyer la laine vierge. Elle est toujours utilisée dans les musées pour nettoyer de façon "douce" la poussière déposée sur les peintures ou sur les tapisseries anciennes et fragiles.
C'est une plante vivace herbacée et rustique.Elle fleurit de juin jusqu'à l'automne en bouquets roses ou blancs très compacts. C'est une rustique qui aime le soleil.
On l'utilise aussi pour soigner les démangeaisons des peaux sèches ou sensibles.
On prélève les feuilles tout au long de la saison.On peut préparer par exemple pour ajouter au bain une préparation très simple: Jeter dans l'eau bouillante une poignée de feuilles, laisser bouillir 6 à 8 minutes, filtrer et ajouter à l'eau du bain, cette préparation apaisant les peaux irritées.

-HERBE AUX CHATS ou NEPETA CATARIA.
Cette plante est connue pour son effet ennivrant sur les chats qui se roulent carrément dans les népétas!
Quant aux humains, cette plante fait office de "cannabis du pauvre".
C'est une plante vivace herbacée et rustique qui attire les papillons en été lors de sa floraison.
L'odeur étant censée éloigner les rongeurs, on place encore des bouquets dans les poulaillers pour éviter les ravages des rongeurs.
On utilise les jeunes feuilles à la saveur de menthe, feuilles qui ressemblent aussi aux feuilles d'ortie, mais qui au toucher sont veloutées.
Pour la cuisine, prélever les feuilles au printemps, elles accompagnent les potages et les sauces.

-HERBE SACREE ou VERBANA OFFINALIS ou VERVEINE
La Verveine est une plante d'aspect fort discret,mais elle possède des propriétés médicinales reconnues. Les Grecs portaient fleurs et feuilles de verveine pour se protéger des maladies et des esprits malfaisants.
C'est une plante vivace herbacée rustique qui fleurit en été en petits bouquets de fleurs couleur mauve pâle.
On utilise tiges et feuilles fraîches tout au long de la saison. Quant aux fleurs, on les fait sécher.
Les herboristes occidentaux et chinois utilisent la verveine pour soigner les migraines, les états de nervosité. La tisane est amère mais efficace.(à éviter pendant la grossesse).

-HERBE AUX ANES ou OENOTHERA ou ONAGRE
Cette plante a toujours eu une utilisation importante, car toutes ses parties sont comestibles.
Les amérindiens l'utilisaient pour ses propriétés cicatrisantes.
De ses graines, on extait une huile riche en acides gras essentiels.utilisée dans les cas de divers troubles, tels ceux de la fatigue chronique, de l'hyperactivité chez les enfants, des troubles du foie et des problèmes de peau tels que l'eczéma. Cette huile riche améliore aussi l'état des peaux séches et on la retrouve en cosmétique.
C'est une bisanuelle rustique qui donne tout l'été de belles fleurs jaunes odorantes qui s'ouvrent et exhalent leur parfum le soir.
On utilise les jeunes feuilles pour agrémenter les salades. Les feuilles plus avancées dans la saison peuvent se cuisiner comme les épinards.Quant aux racines, appelées aussi "le jambon du jardinier", elles se récoltent en fin de saison et se cuisinent comme des panais.

-HERBE- DE- GRACE ou RUTA GRAVEOLENS ou RUE
C'est une plante aux propriétés médicinales intéressante ,on la retrouve en homéopathie pour traiter courbatures, sciatiques, fatigue des yeux.
Pourquoi ce nom herbe-de-grâce? Les grecs et les romains l'ont associée au repentir et dans les traditions, il y avait toujours dans le bouquet de la mariée une brindille de Rue.
On l'utilisait aussi comme antidote au venin de serpent et aux champignons vénéneux.
On a considéré pendant longtemps cette herbe comme abortive.
C'est une petite plante rustique et persistante dont les feuilles dégagent une odeur musquée bien particulière  qui éloigne les mouches.En été , petites fleurs jaunes discrètes.
Les feuilles peuvent avoir une action de brûlure sur la peau, veiller à ne pas les toucher après la pluie ou sous un soleil chaud.

- HERBE DE CIRCE ou MANDRAGORA OFFICINARUM ou MANDRAGORE
C'est une plante au passé sulfureux de part les croyances en la sorcellerie qui attribuaient à cette plante des pouvoirs maléfiques, magiques et diaboliques.
La médecine ancienne utilisait la racine comme anesthésiant ,faisant mâcher un morceau au futur opéré.
Cette plante est très toxique en fait .
C'est une vivave herbacée rustique qui fleurit au printemps de petites fleurs d'un bleu mauve pâle.
De nos jours, la racine de mandragore est utilisée en homéopathie pour soulager la toux et l'asthme.
Elle n'est consommée que sur avis médical.






MANDRAGORE


                                                 RUTA GRAVEOLENS FLEURS



ONAGRES
  




                                                                NEPETAS             

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

LE GUI BLANC ET LE HOUX A FEUILLES EPINEUSES DEUX EMBLEMATIQUES DE LA PERIODE DE NOËL

Publié le par MANON

LE GUI BLANC ou VISCUM ALBUM , arbrisseau parasitaire qui se développe sur les branches des arbres, est de la famille des Loranthacées.
Il est solidement accroché à son hôte par des cordons qui iradient sous l'écorce et s'enfoncent dans l'épaisseur du bois.
Dans les Pyrénées, le gui parasite le pin Sylveste, le sapin, les pommiers, certains peupliers et saules, les aubépines etc..depuis l'étage inférieur, jusqu'à l'étage montagnard.
Ses baies blanches sont consommées par les grives  en particulier, assurant ainsi la dissémination des graines qui se collent sur les arbres-perchoirs. Quant à la mésange bleue, elle dévore les embryons contenus dans la graine, évitant ainsi toute reproduction du parasite.
Ceci étant un exemple particulier de la collaboration assez extraordinaire qui existe entre le végétal et l'animal...

Dans la Mythologie, le gui avait des pouvoirs magiques.
Les druides gallois coupaient le gui avec des faucilles en or afin de préparer leurs potions aux pouvoirs magiques.
De nos jours, seule la coutume du baiser sous le rameau de gui subsiste.....message de bonheur pour l'année qui arrive.
En médecine populaire, on dit qu'il soigne l'asthme, l'épilepsie, la coqueluche.
Les feuilles et les jeunes tiges de gui ont un pouvoir hypotenseur, aidant à abaisser la tension .
Utiliser les baies est à proscrire absoulument.



Le gui blanc  
                                           

                   

Le HOUX à feuilles épineuses
ou ILEX AQUIFOLIUM
, bel arbuste ou petit arbre n'excédant pas les 10
mètres, est de la famille des Aquifoliacées.
Ses feuilles dentées et épineuses sont luisantes et persistantes.
Davril à juin, ses fleurs blanches ou rosées sont groupées à l'aisselle des feuilles. Quant aux baies rouges
charnues, elles sont très toxiques.

Comme le gui , le houx est chargé de dimension symbolique pour les chrétiens, ses feuilles épineuses évoquent la couronne du Christ et ses baies rouges, son sang.
Une autre croyance en cette période , c'est un buisson de houx qui aurait dissimulé aux soldats d'Hérode, la Sainte famille fuyant en Egypte . Et selon la légende Marie bénit le houx et lui donne l'immortalité.
Ainsi vont les pouvoirs....


Seules les feuilles suscitaient un intérêt pour les guérisseurs.En médecine populaire, elles entraient dans le traitement des rhumatismes et de la bronchite.




 Houx à feuilles épineuses                  


Ainsi  GUI  et HOUX apportent pendant les fêtes une touche de verdure etconservent encore  la symbolique de croyances et de pouvoirs.
 La couleur de leur feuillage, le vert est aussi symbole d'espoir et promesse du retour du printemps.

                                                 
                                                                                                                                                       

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

HELLEBORES.....ROSES DE NOËL

Publié le par MANON

 

En cette période de fêtes de fin d’année, je vous propose de faire connaissance avec une fleur  dont la floraison s’étale de décembre à mai et qui porte tous les noms suivants :

Hellébore, Ellébore
Herbe aux fous
Rose de Noël, Rose de Carème

 

                                                                               
La légende des Hellébores:

"
La nuit du 25 décembre, une jeune bergère qui gardait son troupeau, vit les trois Rois Mages et les bergers, tous chargés de cadeaux.Ils traversèrent le champ couvert de neige où elles se trouvait.
Les Rois Mages portaient l'or, l'encens et la myrrhe, les bergers étaient chargés de fruits, de miel et bien d'autres présents. Alors la petite bergère se dit qu'elle n'avait rien à offrir, pas même une fleur pour ce nouveau-né , pour l'enfant divin....elle se mit à pleurer, un ange, voyant ses larmes caressa la neige, et c'est ainsi qu'apparût une fort belle fleur blanche bordée de rose: LA ROSE DE NOËL.

Cette rose de Noël est l'HELLEBORE NIGER ou HELLEBIRUS NIGER appelée encore ROSE NOIRE.
C'est l'espèce la plus connue, on espère toujours la voir en floraison pour le 25 décembre.
C'est une des rares fleurs qui fleurit en hiver, elle appartient à la famille des renonculacées.
C'est une plante vivace, que nous trouvons dans les sous-bois des pyrénées. Les fleurs très précoces s'ouvrent au coeur de l'hiver de décembre à mai et résistent bien à la neige. Les pétales se déclinent de couleur blanche ou rose, pourpre ou verte.

Quant à l'HELLEBORE FETIDE , assez commune , elle doit son nom au fait que son feuillage dégage une odeur peu agréable lorqu'on le froisse.
C'est une plante très florifère et qui s'étale bien .
Au jardin botanique, elle a trouvé sa place dans le parterre des sous-bois. (Voir photo ci-dessous)


Hellébore Fétide

Le saviez-vous ?

Autres noms vernaculaires : herbe à sétons, herbe aux fous, pied de griffon, pied de lion, patte d’ours, rose de serpent, mors de cheval, pain de couleuvre.

Toxicité:

Elle contient de l'helléborine qui paralyse le système nerveux et de l'helléboréine qui agit sur le cœur.


 Rose de Noël

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

RECETTES MAGIQUES DES FEES ET DES ELFES DU JARDIN

Publié le par MANON

En cette période hivernale ou le jardin se  repose, pourquoi ne pas concocter quelques simples recettes de nos fées et elfes qui hantent le jardin même en hiver ....il se passe des choses malgré la nature endormie !!!

CHATAIGNES ROTIES A LA MODE DES FEES....

Dans le panier des fées, il faut:
- des châtaignes
- un poelon  à châtaigne ( percé de trous)

Astuce des fées:

Inciser chaque châtaigne avec un couteau pointu, puis mettre les châtaignes dansla poêle, faire rotir à vif tout en remuant pendant 5 à 8 minutes....
Placer ensuite les châtaignes brûlantes dans du papier journal  bien fermé pendant 7 à 10 minutes , ainsi la peau des châtaignes va se détacher facilement

On peut accompagner avec une belle compotée de pommes .

COMPOTEE DE POMMES DES ELFES MUTINS......

Dans le chaudron des Elfes, il faut:
- de belles pommes reinettes
-500 grammes de sucre en poudre
- demi-litre d'eau de la source
-cannelle en poudre des îles lointaines

Astuce des elfes:

Couper en gros cubes les belles reinettes, préparer un sirop avec les 500 grammes de sucre pour le demi-litre d'eau et porter à ébullition...Ajouter les pommes, retourner et retourner encore pendant au moins 10 minutes, il faut pouvoir les écraser à la fourchette en sucrant encore un peu et en ajoutant la cannelle qui va parfumer la compotée. Vous pouvez goûter !!!!

Servir tiède ou froid en accompagnement des châtaignes.





                                     Image Hosted by ImageShack.us 


PETIT VIN D'ORANGE A LA MODE DES ELFES...

Dans le cabat des elfes il faut :

- 1 litre de vin rosé agréablement parfumé
- 1 demi citron coupé en tranches
- 4 oranges
- 1 verre d'eau de vie (pas très grand)
- 1 bâton de vanille des îles  ou du sucre vanillé (du vrai!)
- 250 grammes de sucre en poudre

ASTUCE DES ELFES:

Tout simplement, dans le vin rosé, il faut laisser macérer tous les ingrédients, les oranges taillées en morceaux, et attendre avec patience et détermination 40 à 50 jours. Ensuite, il faut filter et mettre en bouteille et déguster à la prochaine saison  ou avant !!






Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

AU CARRE DES SIMPLES ET DES AROMATIQUES

Publié le par MANON

On les appelle encore les PLANTES MEDICINALES . Elles ont pris place au jardin et nous avons essayé d'en regrouper quelques unes AU CARRE DES SIMPLES ET DES AROMATIQUES.

Il est intéressant lors des visites de connaître leurs vertus et souvent leur petite histoire .

Mais en fait dans tous les parterres existants, il est rare de ne pas trouver une plante dite 'médicinale'

 

LA SAUGE SCLAREE, Salvia sclarea qui dégage une odeur aromatique, plante utilisée en médecine populaire, elle favoriserait la digestion, calmerait les maux de tête, de crampes et troubles rénaux.En usage externe,elle apaise les plaies enflammées.

SALVIA vient du latin Salvare qui signifie 'guérir'.

LE  CAILLE-LAITJAUNE ,Gallium verum ,cette plante fait cailler le lait .Elle était aussi utilisée pour la fabrication de certains fromages qu'elle colorait de jaune .En Irlande, on l'utilisait pour soigner les brûlures.  

LE FENOUIL COMMUN,Foeniculum vulgare,sa tisane est un remède simple pour soulager les ballonnements chez les tout petits enfants. En médecine populaire, le fenouil stimule la lactation des jeunes mamans. En cuisine aussi, on pense au fenouil pour aromatiser les poissons au grill ou en papillottes .  

LA POTENTILLE DES OIES, Potentilla anserina , utilisée en préparations homéopathiques lors de maladies gastriques et intestinales.

  LE ROMARIN , Rosmarinus officinalis, son domaine d'application est immense, son huile essentielle soulage de nombreux maux, autrefois, on ajoutait du romarin, symbole de porte-bonheur, au bouquet de la mariée.

LE MILLEPERTUIS PERFORE, Hypericum perforatum, connu pour ses effets curatifs et magiques au fil des siècles, longtemps considéré comme remède contre les sorcières.....De nos jours, son huile est utilisée en complément, dans les états dépressifs. Elle a été aussi utilisée par nos grands-mères, pour soulager les brûlures et petites blessures cutanées.

 et encore bien d'autres à découvrir au jardin.... 

 

 

 

 La Joubarbe des toits

 Tradition remontant aux romains, planter la joubarbe sur les toits protégeait contre la foudre.

Le suc frais de ses feuilles est utilisé contre les piqûres d'insectes, les brûlures et petites plaies. 

 

 

 

 

 

 

La Chélidoine

En médecine populaire, on utilise

le latex  frais (de couleur rouge )de sa tige

pour brûler  les verrues

 

 

   

                                                                                                  

 

 

 

Le Chardon-Marie

Les croyances du Moyen Age voyaient dans les

motifs blancs des feuilles, une représentation

religieuse du lait de la vierge.

Les graines concassées sont efficaces en tisane

pour les troubles digestifs légers.

 

                

   Comme le disaient nos grands-mères, LA NATURE EST BON MEDECIN.

         et  au sujet des plantes médicinales  on parle souvent de PHARMACIE DU BON DIEU .

 

 

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

LES COULEURS AU JARDIN

Publié le par MANON

INVITATION A LA DECOUVERTES DE QUELQUES FLEURS PRESENTES AU JARDIN AU FIL DES SAISONS...
(A ce jour nous avons environ 1200 espèces au jardin.)

DECOUVERTE DE QUELQUES PLANTES EN FONCTION DE LA COULEUR DES FLEURS EN PASSANT PAR LES COULEURS  BLANCHE / JAUNE/ ROSE ET ROUGE/ BLEU ET VIOLETTE/ EN TERMINANT PAR LA COULEUR VERTE.

PLANTES A FLEURS BLANCHES:

- Dès janvier février, les PERCE NEIGE OU GALANTHUS NIVALIS tapissentle sous bois au jardin, petite plante vivace de 15 à 20 cm, à bulbe et petites fleurs formées de 3 sépales blancs et de 3 pétales plus petits à stries vertes.
- Dés le printemps, la GRANDE MARGUERITE OU LEUCANTHEMUM VULGARE embellitla grande plate bande du bas du jardin , elle allie ses belles fleurs au rose des digitales pourpres.
- Très proléfiques au jardin , au printemps la STELLAIRE HOLOSTEE OU STELLARIA HOLOSTEA se taille de beaux espaces, au gré de sa propre fantaisie.
- Durant l'été, la LUZULE BLANC DE NEIGE OU LUZULA NIVEA , plante vivace, ressemblant à une graminée, choisit de vivre près du ruisseau.
La liste n'étant pas exhaustive, au gré de la saison:
L'ORTIE BLANCHE OU LAMIUM ALBUM
L'AIL DES OURS OU ALLIUM URSINUM

L'ASPHODELE BLANC OU ASPHODELUS ALBUS
Le MUGUET du mois de mai ou CONVALLARIA MAJALIS aux baies toxiques.
Le SCEAU DE SALOMON OU POLYGANATUM MULTIFLORUM à la floraison particulière et élégante.


                             





Perce Neige

                       
                                Edelweiss
                       
















 Asphodele





Et bien d'autres encore pour la couleur blanche !

Prochaine étape le JAUNE !


PLANTES A FLEURS JAUNES

Les plantes à fleurs jaunes sont autant de touches de couleurs ensoleillées dans notre jardin .

 Le SEDUM ACRE avec sa floraison persistante est parfois  envahissant, il s'installe un peu partout, souvent au mépris des autres plantes.
Au carré des simples et aromatiques, le MILLEPERTUIS PERFORE ou HYPERICUM PERFORATUM connu dans le traitement des affections cutanées,  utilisé aussi dans le traitement du syndrome dépressif, se dresse de ses multiples petites fleurs jaune d'or satiné de juin à l'automne.Lui aussi s'installe d'autorité au jardin .
Eclatante et longue floraison , l'ONAGRE ou OENOTHERA appelée aussi herbe aux ânes,jambon des jardiniers, car sa racine très nutritive, se consomme comme les salsifis.
Au premier printemps, dans les sous-bois du jardin, la PRIMEVERE COUCOU ou PRIMULA OFFICINALIS, pourquoi ce nom d'oiseau? simplement parce que le coucou est l'un des premiers à annoncer le printemps et que cette petite fleur s'épanouit au rythme de son chant!
Et au gré de la saison:
-
LA TANAISIE ou TANECETUM VULGARE
- LE BOUILLON BLANC ou VERBASCUM THAPSUS
- LE PAVOT JAUNE ou MECONOPSIS ou MECONOPSIS CAMBRICA
- L'ACONIT TUE-LOUP ou ACONITUM LYCOCTONUM



               

                   
 




                                Isatis Tinctoria ou Pastel
                            



Onagres



Et bien d'autres encore pour la couleur jaune !






Prochaine étape le ROSE et le ROUGE !

Printemps, été , automne les couleurs rose ou rouge viennent égayer la jardin ....

- Le COQUELICOT ou PAPAVER RHOEAS joyeuse plante sauvage agrémente de sa crête rouge vermillon tout le jardin et annonce le bel été!
- Le LYS MARTAGON ou LILIUM MARTAGON, floraison magnifique dans le jardin du sous-bois.
- Les EPILOBES EN EPI ou EPILOBIUM ANGUSTIFOLLIUM grande plante vivace en massif aux fleurs en grappes lâches qui après floraison enlacent les graines dans une toile cotonneuse.
- La MAUVE SYLVESTRE ou MALVA SYLVESTRI  colonise les prairies fleuries du jardin.
- Le ROSIER DES ALPES ou ROSA PENDULINA aux grandes fleurs rose foncé, très parfumées.
Et encore....
Les EGLANTIERS ou
ROSA CANINA.
L'ANEMONE PULSATILLE ou
PULSATILLA RUBRA
La famille des
ORCHIS
La MENTHE DES CHAMPS
Le GERANIUM DES PYRENEES
Et bien d'autres encore .......



Anémone Pulsatille      


                                
                                Gazon d'Espagne



















Monnaie du Pape 


                   Lys Martagon 16 fleurs                      
                           
                                                                                                                           

Prochaine étape la couleur BLEUE.....

Que de bleu , que de bleu au jardin !!

-La PETITE PERVENCHE ou VINCA MINOR / La CENTAUREE DES MONTAGNES ou CENTAUREA MONTANA/ La MYOSOTIS DES BOIS ou MYOSOTIS SYLVATICA/ La VIPERINE VULGAIRE ou  ECHIUM VULGARE/ La PULMONAIRE OFFICINALE ou PULMONARIA OFFICINALIS/ La CAMPANULE AGGLOMEREE ou CAMPANULA GLOMERATA/La SCABIEUSE SUCCISE ou SCABIOSA SUCCISA/ Le CROCUS  ou CROCUS VERNUS/ La BUGLE RAMPANTE ou AJUGA REPTENS/ L'ACONIT NAPEL ou ACONITUM NAPELLUS
et bien d'autres au fil de la saison....


- Le BLEUET ou CENTAUREA CYANUS planté tel une sentinelle au milieu des champs de blés. Sa fleur reste liée aux maladies des yeux comme anti inflammatoire, et cela lui vaut le nom de " casse-lunettes"!
Sa couleur rappelant le bleu des capotes des poilus, il est devenu le symbole de l' Armistice, il est la fleur de la victoire mais aussi du souvenir.
- LA BOURRACHE ou BORAGO OFFICINALIS, se trouve au carré des simples et des aromatiques du jardin.
Les fleurs de Bourrache, telles de petites étoiles bleues, colorent et agrémentent nos salades. Enrobées de cristaux de sucre, elles décorent avec raffinement les gâteaux.
Très mellifères, les fleurs attirent les abeilles au jardin. Au potager, les plantes de bourraches favorisent la croissance des fraisiers et protègent les tomates des vers. Douce plante bien utile!!
-La LAVANDE ou LAVANDULA ANGUSTIFOLIA , LAVANDO en provençal. Symbole de la Provence, elle est cultivée pour son essence utilisée en parfumerie. A la maison, la confection de petits sachets de fleurs séchées trouvent place dans nos armoires. Une seule goutte d'huile essentielle sur l'oreiller permet de trouver le sommeil!
Du temps des lavandières, les fleurs de lavande parfumaient déjà les lessives.









Gentiane de koch



  
            






                                                                                                              Ancolie
                                                                                                           
                                                                                                           Symbole du Jardin












Myosotis des bois








Plus rares dans la nature, les plantes à fleurs VERTES

Quelques unes ont pris place au jardin

- Dans la tourbière qui s'aménage peu à peu , la LINAIGRETTE A FEUILLES ETROITES ou ERIOPHORUM ANGUSTIFOLIUM dont les fruits sont entourés de longs poils blancs  soyeux, créant de véritables houppes au sommet des tiges.
- Sur les bords du ruisseau, la PRELE  ou EQUISETUM , véritable colononisatrice du coin!
- Notre désespoir , le RUMEX PETITE OSEILLE ou RUMEX ACETOSELLA que nous enlevons dans les massifs en quantité et tout au long de la saison hélas! Petites fleurs verdâtres et parfois rougeâtres, en grappes.
-Les EUPHORBES , plusieurs sortes sont présentes au jardin , pour n'en citer que deux,
L'EUPHORNE PETITE CYPRES ou EUPHORBIA CYPARISSIAS, autrefois, son latex frais était appliqué sur les verrues.
L' EUPHORBE CHARACIAS , plus imposante et décorative.
- Une autre espèce très evahissante, le PLANTAIN ou PLANTAGO, deux espèces fort répandues, le PLANTAIN LANCEOLE ou PLANTAGO LANCEOLATA  dont le jus frais pressé est un antibactérien . Le PLANTAIN MAJEUR ou PLANTAGO MAJOR dont l'épi floral peut atteindre les 10 cm de long.
- La PARISETTE A QUATRE FEUILLES ou PARIS QUADRIFOLIA dont le fruit est une baie noire que les croyances du moyen âge laissaient à penser que celui qui portait des baies sur lui était à l'abri de la peste.






Euphorbe de Nice






                                                                   
                                            




                                                                         
                                                                     Euphorbe Characias








Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>