Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

88 articles avec nature

Printemps Corse Flore et Faune

Publié le par MANON

 

Mars..Le Printemps est arrivé ... 

L'Ile de Beauté se pare d'un jardin extraordinaire en ce début de printemps ...Asphodéles ..Lavandes Stoechas ... Tapis de Pâquerettes miniatures....Orchis dans un camaieu de rose, de bleu, de pourpre, et de violet ...Genêt couleur soleil ...Timides jacinthes sauvages blanches odorantes ...

la Nature nous offre un bouquet sauvage ... et délicat .

 

  FLEURS DE LAVANDE STOECHASLavande papillon

 

CYCLAMEN1

 

 

                                                                        Délicats cyclamens 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Asphodeles

 

ASPHODELES   ACONIT

 

 

 

 

 

 

                                                                        Aconit  

 

 

 

 

JACINTHES Jacinthes ORCHIS (2)

 

 

 

 

 

 

 

                                                                 Orchis

 

 

 

 

et bien d'autres encore à voir sur l' ALBUM .....

 

 

Une belle rencontre avec la Tortue de HERMANN.

Rencontre rare et précieuse .

HPIM8011Qui est donc  cette discrète héritière préhistorique ?

Seule tortue terrestre que l'on trouve en Corse et dans le Var .

Pour la Corse , s'il n'y avait pas les incendies comme prédation, elle ne serait pas en danger de survie .

De ce fait, elle  est très protégée car de plus en plus rare.

Elle affectionne les maquis, les terrains secs, elle hiberne du mois d'octobre au mois de mars .

Elle se nourrit de végétaux, de petits vers et insectes, elles est gourmande de fleurs d'hibiscus !

Elle ingère aussi de petits cailloux qui lui permettent de broyer ses aliments.

 

Les photos de cette rencontre inattendue ....

 

 

 

                                                                                 

                                                                                   HPIM8013

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

Vivaces au jardin ...que du plaisir ...

Publié le par MANON

Choisir des vivaces au jardin, une solution agréable et sans trop de contraintes une fois la mise en place réalisée.

Pourquoi des vivaces ?

Très peu de soins pour les entretenir , ne pas oublier de couper les fleurs fanées, cela permettra une nouvelle repousse dans la saison.

Pour passer l'hiver sans encombre, nettoyer les massifs à l'automne et recouvrir de feuilles pour leur protection.

* Peu gourmandes en arrosage, si ce n'est la première saison lorsqu'on les installe au jardin.

Pour la suite, n'arroser qu'en période très chaude et au pied des plantes .

Eviter les mauvaises herbes par un binage léger des massifs .

* Pas de saison pour leur plantation, sauf sur un sol gelé ou trop mouillé .

Une variété infinie vous est proposée et le bon choix est que chaque année, la vivace repousse .

* Peu importe la situation dans le jardin, les vivaces s'installent partout , en massif, en rocaille, en muret, en bassin aussi avec les nénuphars par exemple .

* Le choix est immense

-Coté floraison, toutes les couleurs sont représentées , même en hiver, on peut avoir une  floraison d' héllébores .

- Coté taille , avoir le souci de l'harmonie. Les murets et rocailles vont aimer les rampantes comme le Gypsophylle par exemple ou les sédums . L'ancolie trouvera sa place dans un massif ou sur un fond de rocaille .

Les plus basses sont toujours à l'avant et les plus hautes à l'arrière .

-Coté odeurs, penser aux  lavandes par exemple, qui de plus attirent les insectes butineurs et les papillons.

En  parcourant ce blog, vous allez trouver une multitude de vivaces qui sont installées au jardin , qui chaque année gagnent du charme et de l'opulence pour le plaisir de tous .

 

A vos jardins ....A vos Vivaces ...  Des Vivaces par-ci par-là !!!

 

..ancoliebleue.jpgAncolie au jardin

anemone-pulsatille.JPG 

 

 

                                                  Anémone pulsatille

 

 

LES-LAVANDES.JPG

 

 

 

                                                         Lavandes                          

 

 

CIBOULETTE-D-ESPAGNE.JPG  Ciboulette

 

 

   THYM-ROCAILLE.JPG                                                                              

  

 

 

 

                                                                  Thym odorant

 

 

 

 

 

 

 

 DIGITALES

digitales3.JPG

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

LA CERDAGNE ...BALADE FLEURIE EN VALLEE D'EYNE

Publié le par MANON

Au coeur de l'hiver, il est bien agréable de repenser à la belle saison qui nous offre en botanique un bouquet opulent de fleurs tel un feu d'artifices du 14 juillet ...cette balade contée par une passionnée des Pyrénées, dont je tairai le nom tant elle est modeste et timide ...

 

 

IL ETAIT UNE FOIS DES FLEURS EN VALLEE D'EYNE.....

Douce vallée, joli ruisseau, charmantes fleurs, joli bois. La vallée aurait pu être ainsi décrite au 19é siècle où il était de mode de parcourir les Pyrénées et de les décrire avec emphase.

La vallée d'Eyne est riante mais elle sait aussi se montrer rude et sauvage malgré le parterre de fleurs qui a fait sa renonmmée. Ainsi au sortir de l'hiver 1995.1996, après les très abondantes chutes de neige, un énorme pont de neige enjambait encore l'im­pétueux torrent vers 2000 mètres et l'Orri de Baix était enseveli en partie sous une coulée. Mais aujourd'hui, malgré un ciel partagé entre les nuages et les éclaircies, tout semble serein en cette veille du 14 juillet.

Je suis à peine sortie du parking que déjà les géraniums des prés m'accompagnent, me faisant une haie d'honneur tout le longdu chemin. Dans les prairies, le jaune s'affiche avec le séneçon à feuilles d'adonis et le genêt des teinturiers.

Le bois est plus monotone sans être vraiment sombre. De l'anémone hépatique, il ne reste plus que les feuilles lobées caractéristisques. Bientôt,en contrebas à gauche, la mégaphorbiaie apparaît peu à peu , le torrent n'est pas loin. La berce des Pyrénées règne sur ce milieu exubérant. Le bois s'éclaircit et c'est la dernière offensive des petits sorbiers, des chèvrefeuilles des Alpes et des sureaux.

Le paysage s'ouvre enfin et je passe à côté du charmant rosier à feuilles de pimprenelle presque sans le voir. Le sentier monte très doucement. A gauche et à droite, ce n'est qu'une succession de fleurs. Seules les hautes plantes attirent l'attention dans cette haute végétation propre à la mégaphorbiaie : l'impératoire, le coscoll ( j'ai définitivement adopté le nom catalan de cette plante, le préférant de loin au nom latin à rallonge).

Un peu à l'écart de cette foule, le lis des Pyrénées commence à vieillir tandis que le lis martagon offre à la fraîcheur matinale ses timides boutons.

 La grande gentiane et le vérâtre se distinguent par leur robustesse.

Les plus petites fleurs sont aussi au rendez-vous et s'approchent timidement du sentier : le géranium des forêts aux délicates fleurs bleues, le vaporeux pigamon à feuilles d'ancolie et sur un terrain plus sec, l'achillée millefeuilles, le genêt sagitté.

 Une jolie composée attire mon regard : l'anthémis des montagnes (je crois car c'est la première fois que je la

rencontre). Un botaniste m'a confirmé la présence de la dauphinelle mais elle n'est pas encore fleurie. Dommage, car je ne la connais pas. L'aconit tue-loup et l'épilobe de saint-Antoine m'accompagnent encore un bout de chemin. Maintenant qu'il a perdu ses jolies fleurs rosés, le daphné bois-joli est difficile à localiser..Je tombe par hasard sur le coeloglosse vert, très discret dans la pelouse.

 Les belles vaches de race gasconne qui redescendent risquent de le piétiner. Le sentier se durcit car un ressaut se présente. De petits points lumineux se détachent dans l'ombre, c'est la pensée à deux fleurs.

 Un peu plus loin, la primevère à larges feuilles à colonisé un rocher plus ensoleillé.

 L'orri de Baix est derrière moi, de l'autre côté du torrent. De nouveau, la pente s'assagit, la très ornementale gentiane de Burser apparaît ainsi que le pédiculaire chevelu.

 Non loin du 2é orri, le vallon se resserre un peu, le ciel se charge innocemment aussi le jaune de l'adonis des Pyrénées et de la potentille ligneuse apporte une note de gaieté. Je ne connaissais pas cette potentille, est-elle rare ? Un peu plus haut la petite globulaire rampante semble vouloir recouvrir un rocher calcaire à elle toute seule ! Adroite du sentier, contre un rocher, en ombrée, croît une forêt miniature de saules herbacées et de saules réticulés.

J'approche d'une zone humide, ce n'est pas un habitat bien sympathique mais il y a là une profusion de fleurs :

Linaigrette à feuilles étroites, populage des marais, délicate saxifrage étoilée, bartsie des Alpes, gentiane des Pyrénées.

Le torrent est bordé de robustes saxifrages aquatiques.

 Le sentier, après s'être un peu enlisé en traversant le pla de la Begud remonte une croupe herbeuse en s'orientant vers l'est. Les derniers rhododendrons ont lâché prise et rendent la pelouse aux petites gentianes printanières aux corolles fermées car le soleil a disparu, aux lychnis, aux trèfles des Alpes mais plus haut,il faudra partager avec l'azalée naine. Le bleu et le rosé dominent. Le sentier aborde un pierrier et la pente l'oblige à zigzaguer.

Dans ce milieu peu stabilisé, subsistent comme ils peuvent, le séneçon blanchâtre, le gaillet à racines chevelues, le chardon-

fausse carline et un délicieux petit pavot qui commence à peine à proposer ses boutons velus aux rares rayons du soleil.

Les sommets du pic d'Eyne et de la Tour d'Eyne se rapprochent mais ils se cachent sous les nuages. Le vent commence à sévir.

Voici sans tarder, le col d'Eyne tout de pierraille rougeâtre revêtu. La brumasse s'effiloche de temps à autre, laissant voir une pente rapide descendant vers Nuria.

La dernière montée au pic d'Eyne est égayée par un tapis de saxifrages pubescentes et par quelques ravissantes renoncules à feuilles de parnassie aux fleurs d'un rosé délicatement strié.

Pic d'Eyne, pas de vue, pentes fuyantes, Nuria, trou noir où tournent sans fin les nuages noirs, tout est noir, effroyable, aurait-on dit au 19é siècle.

Descente contre le vent ou malgré le vent, au choix, sur la crête pierreuse vers le col séparant le pic d'Eyne de la Tour.

Plongée subite à l'abri du vent dans le vaste pierrier très engageant où s'abrite la xatardie, précieuse endémique. Je ne découvre d'elle que les feuilles. Heureusement, l'ibéris spatule est là pour me consoler. C'est une très jolie plante trop délicate pour un pierrier ingrat.

 A ma vue, quelques isards décampent vers la Font de la Coma d'Eyne, plus à gauche. Je ne tarde pas à

rejoindre un petit replat et je retrouve sereinement le sentier emprunté à l'aller, en remarquant encore d'autres fleurs, il y en a tant.

Un botaniste m'a parlé de l'existence d'un hybride entre la renoncule à feuilles de parnassie et la renoncule des Pyrénées,

Mariage illicite et pourtant naturel. La plante se trouve bien plus à l'ouest, vers le pic de Finestrelles, ce sera pour une autre fois.

Le temps se dégrade, de gros nuages roulent dans la plaine de Cerdagne, charriés par le vent d'est et il tonne lorsque je rejoins le parking.

 

Au hasard, quelques photos de cette richesse botanique . Vous pouvez retrouver d'autres photos de la Flore

 dans l' album intitulé " FLORE DES PYRENEES SAUVAGE" ...

 

 

Aconit tue loup  Aconit tue-loup

Adonis des Pyrénées

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                    Adonis des Pyrénées

Géranium des PyrénéesDélicat Géranium

bleu des Pyrénées.

 

                  Majestueux Lys Martagon      lys-martagon.jpg

 

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

Crocus d'automne LE SAFRAN

Publié le par MANON

CROCUS1

 Crocus d'automne au jardin.

 

Le CROCUS SATIVUS ou CROCUS SAFRAN , de la famille des Iridacées , est issu des montagnes des régions méditerranéennes .

Le crocus safran comprend 88 espèces dont une trentaine est de floraison automnale.

C'est un bulbe vivace qui se cultive sans difficulté.

Les stigmates du safran sont toxiques, mais ne présentent pas de danger en cuisine, car utilisés en quantité infime.

C'est aussi l'épice la plus chère au monde, quand on sait qu'il faut 20.000 fleurs pour 100 grs de safran !

 La cueillette des fins filaments se faisant uniquement à la main.

 

Autrefois, on en abusait comme moyen abortif , les doses étant mortelles dans ces cas là.

De nos jours, les stigmates sont utilisés en homéopathie uniquement en haute dilution contre les crampes, les saignements de nez, et la dépression.

 

Origine grecque du mot Crocus: " KROKOS" c'est le SAFRAN.

Cet épice est connu depuis l'Antiquité, égyptiens, indiens, perses l'ont cultivé comme aromate .

Dans L'Illiade, la fleur de crocus formait la couche de Zeus et d' Hera (femme et soeur de Zeus)

Dieux et héros grecs portaient des vêtements couleur Safran.

 

En langage fleuri, le crocus est symbole du " BONHEUR D'ETRE JEUNE "  toute une philosophie !!

 

Sur la chaîne des Pyrénées, les safrans fleurissant au printemps :

* le CROCUS VERNUS ou SAFRAN PRINTANIER

* le CROCUS NEVADENSIS ou SAFRAN DE LA SIERRA NEVADA

 

et fleurissant en automne :

*le CROCUS NUDIFLORUS ou SAFRAN à fleur nue.

 

 CROCUS1.jpgCrocus printaniers au jardin

 

 

crocus printaniers

 

 

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

LUNE ET JARDIN

Publié le par MANON

 JARDINER AVEC LA LUNE2

Cette page est issue du Magazine de GRAINES ET PLANTES .COM Edition de septembre

J'ai trouvé intéressant pour les jardiniers légumes ou fleurs d'avoir ces quelques conseils

 en cette fin d'été ...

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

JUIN AU SOLEIL...au jardin et au village.

Publié le par MANON

Enfin le SOLEIL....nous avions encore à 2000 m une légère couche de neige la semaine dernière!

Avec ce printemps tristounet, notre jardin a tout de même de belles floraisons, mais certaines sont un peu en retard  , peu importe , reste le plaisir des visiteurs de fin juin .

 

Le soleil retrouvé, notre village prend aussi des couleurs avec un évènement bien sympathique, l'ouverture de notre belle auberge restée endormie quelques mois ... L' AUBERGE DU CRABERE

 

Peggy et Régis ont décidé de faire vivre notre village en s'installant et en reprenant l'auberge.

 

 L'inauguration a lieu vendredi 25 juin à 18 heures, et dès samedi, les premiers gourmands pourront venir apprécier le nouveau cadre très soft et surtout la carte  variée et alléchante de Peggy .

 

Quatre chambres dès l'ouverture pourront accueillir les visiteurs de notre beau village .

 

Une idée de balade ou de week-end bien sympathique: une bonne table et pour garder la forme, une petite visite libre au jardin botanique !!

 

Nous sommes donc prêts à vous faire découvrir Melles sous tous ses aspects .

 

      BIENVENUE A MELLES...  Aux portes du Val d' Aran ..

                                                          Village pittoresque accroché aux Montagnes ..

AUBERGE CRABERE

  Allo: 05.61.79.40.49.                                                                                                            

 

                                                                                                                 aenseigne1.jpg 

 

                                                                     Allo : 06.14.87.10.05

 

 

 

 

 

 

 

 

A TRES BIENTÔT ...

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

Journées OUVERTURE DES JARDINS et Journées NATURE

Publié le par MANON

                                                                " A FLEUR DE MONTAGNE"

 

Le jardin botanique de Melles  participe  aux JOURNEES des OUVERTURES DES JARDINS

et aux JOURNEES NATURE   4  ET 5 JUIN 2011.

 

L'activité proposée est le jeu de piste qui est réactualisé par Josiane tout au long de la saison.

 

Parents et enfants peuvent découvrir de façon ludique le jardin par ce jeu de piste ou bien visiter librement et sans contrainte le jardin .

 

L'entrée est LIBRE

 

OUVERTURE  DE 10H A 12H  et DE 14H A 18H

 

Hors ces horaires, le jardin peut se visiter en toute liberté.

 

Un seul espoir ...UN BEAU SOLEIL !!!!

 

A vos chaussures de marche ( conseillées) et Bienvenue au Jardin .

 

Les grenouilles du logo des Journées Nature sont une invitation à la détente dans notre site sauvage et protégé..

 

      

 

Grenouille roller                                       grenouille

 

COMPTE - RENDU DE CES JOURNEES ( saison 2010)

 

Le soleil était au rendez-vous samedi, mais hélas dimanche la pluie s'est invitée à la journée ainsi que les brumes montagnardes ....Pas le jour idéal pour cheminer dans le jardin et admirer les floraisons .

Malgré ce, une cinquantaine de personnes sont venues sur les 2 jours .

Nous les en remercions et espérons que lors d'une visite prochaine les conditions soient enfin celles d'une vraie journée printanière.

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

FLORAISONS PRINTANIERES DE MAI

Publié le par MANON

Joli Mois de mai dit la contine populaire ...

Malgré la neige , malgré la pluie..qui persiste un peu , les floraisons sont au rendez-vous .

Petite balade au jardin au détour des allées ... en photos .

 

CASCADE.JPGcascade et fougères en harmonie .

CYTISE-FAUX-EBENIER.JPG

 

 

 

 

 

 

 

CYTISE FAUX EBENIER appelé aussi BOIS DE LIEVRE

 

Arbuste très méllifère, ressemble à une Glycine Jaune

 

 

 

 

 

GENTIANE-ACAULE.JPGGENTIANE AUCAULE au Bleu éclatant

 

DORONIQUE-PARDALIANCHES.JPG

 

 

 

 

 

DORONIQUE PARDALIANCHES ou Doronic tue-panthère

Aérienneet vivace, les fleurs ont une belle tenue en vase

Plante très mellifère.

Peut refleurir en automne si l'on coupe les fleurs fanées. 

 

 

 

 

LAVANDES-PAPILLON.JPGLAVANDE PAPILLON aux pétales légères comme de petites ailes

VIORNE OSIER2

 

 

 

 

 

 

 

VIORNE OSIER  aux pompons blancs joufflus

Arbuste très décoratif  appelé aussi boule de neige,

pelotte de neige ou Rose de Gueldres.

Les oiseaux sont friands de ses baies en hiver.

 

 

SORBIER-DES-OISELEURS-EN-FLEURS.JPGSORBIER  DES OISELEURS en fleurs.

Dans la légende, arbre sacré chez les Celtes, protégeant le bétail de la foudre. En Ecosse, chasse les mauvais esprits des maisons. C'est aussi dans la tradition des campagnes, un porte-bonheur pour les amoureux.

Pourquoi ' oiseleurs', car ceux-ci attrapaient les grives au filet, gourmandes des baies rouges à l'automne.

PAVOT-PAYS-DE-GALLES2.JPG

 

 

 

 

LE PAVOT DU PAYS DE GALLES qui aime la fraîcheur

 des sou-bois.

De la famille des coquelicots mais d'un beau jaune lumineux au feuillage délicat et léger..

 

 

 

 

 

La promenade n'est pas terminée, la monnaie du pape rose vif, la gazon d'espagne, le genêt à balais, le genêt d'espagne, les silènes, les myosotis, le sceau de Salomon,le pastel, et bien d'autres  sont en fleurs.

Je termine ce petit billet en vous présentant" les gardiens du jardin nos deux MOUNAQUES , tradition de CAMPAN  que nous avons modestement copié ...

LE PÊCHEUR LE-PECHEUR.JPG

DEMOISELLE-AU-JARDIN.JPG

 

 

 

 

 

 

 

                               DEMOISELLE AU JARDIN

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

DECOUVRIR LE JARDIN ....par un JEU DE PISTE LUDIQUE

Publié le par MANON

DECOUVERTE DU JARDIN BOTANIQUE DE MELLES PAR UN JEU DE PISTE

 PRINTEMPS 2010

 

 Vous voilà dans le jardin botanique de MELLES baptisé

«A FLEUR DE MONTAGNE».

Ce petit jeu de piste va essayer de vous faire connaître quelques unes des nombreuses plantes de nos Pyrénées.

Vous allez visiter dans l’ordre les divers petits jardins qui portent les noms suivants :

 

·          LE CARRE DU SOLEIL

·          LE SOUS-BOIS

·          LE JARDIN DE LA DEMI-LUNE

·          LE CHEMIN VERS LA CASCADE 

·          LE PETIT PONT DE LA CASCADE

·          LE GRAND RECTANGLE DU BAS

·          LE JARDIN DES SIMPLES ET AROMATIQUES

·          LA MONTEE PAR LES ESCALIERS

·          LES ROCAILLES 

·          LE JARDIN DE GRAVIERS

 

Dans chaque lieu, vous allez découvrir des plantes avec leur nom écrit sur une étiquette. Vous prélèverez une lettre-indice sur le nom donné en français (pas le nom savant en latin) que vous reporterez dans la 1ère ligne de la grille ci-dessous. Munissez-vous donc d’un crayon.

En remettant dans l’ordre toutes les lettres trouvées, si elles sont bonnes, vous formerez le nom d’une fleur de nos montagnes que vous aurez observée au cours de votre promenade dans le jardin.

Vous l’écrirez correctement dans la 2ème ligne. Bonne découverte !

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-1-

JEU DE PISTE DECOUVERTE DU JARDIN BOTANIQUE

 

 

LE CARRE DU SOLEIL: C’est ici que poussent les plantes qui aiment le soleil.

Au bord de la clôture, du côté du portail d’entrée, découvrez (en photo également) les plantes hautes sur tige, à petites fleurs jaunes en grappes, cultivées autrefois pour leurs feuilles dont on tirait la teinture bleue qui a fait jadis la richesse des marchands toulousains : c’est l’ISATIS TINCTORIA ou le PASTEL.  Inscrivez la 2ème lettre (une voyelle) dans les cases 2 et 5 de la grille de la 1ère page : c’est là leur vraie place dans le mot à trouver, reportez-les donc dans les cases 2 et 5 du bas. Allez vers l’escalier central, cherchez la VISCARIA ALPINA, fleur rose ; au centre les ASPHODELES très hautes sur tige ; en bordure les EUPHORBES PETITS CYPRES, plantes basses fleuries de jaune. En descendant sur la gauche : les LAVANDES dont les fleurs bleues odorantes (non encore sorties) parfumaient agréablement le linge dans les armoires de nos grands-mères.

A droite de l’escalier découvrez l’EUPHORBE CHARACIAS , plante haute commune à fleurs en ombelles d’un vert-jaune, appelée aussi « herbe à lait » en raison de leur abondant latex.  Descendez maintenant vers

LE SOUS-BOIS :

Cherchez ici les SILENES DIOICA fleuries en rose. Trouvez des 2 côtés de belles petites fleurs bleues appelés aussi « oreilles de souris ». Ce sont les MYOSOTIS. Ecrivez la 1ère lettre de son nom dans la case 1 de la grille.

Plus loin quelques LAMIERS ou ORTIES JAUNES. Revenez en arrière jusqu’à la clôture et descendez maintenant le petit escalier : admirez sur la gauche ces fleurs roses  assez hautes: ce sont les MONNAIES DU PAPE dont les fleurs, une fois tombées, feront place à une capsule en forme de pièces.

Vous arrivez maintenant dans

LE JARDIN DE LA DEMI-LUNE AVEC LA MARE :

Là poussent des plantes qui demandent un peu plus de fraîcheur.

Dans la mare, poussent des IRIS jaunes. Admirez le beau parterre de petites fleurs de THYM roses. Cherchez maintenant en contrebas le long de la clôture les ANCOLIES hautes sur tige à peine écloses et les CENTAUREES des MONTAGNES. Cherchez  tout à côté une fleur violette aux feuilles duveteuses dont le nom commence par la 1ère lettre de l’alphabet. C’est l’ ANEMONE  PULSATILLE.

Inscrivez la 2ème ou la 6ème lettre (c’est la même) dans la case 3 de la grille.

Retournez-vous pour faire connaissance avec le SORBIER des OISELEURS,  petit arbuste  dont les fruits rouges font le régal des oiseaux, avec un IBERIS blanc à ses pieds.

- 2

LE CHEMIN VERS LA CASCADE :

Ecoutez le bruit de l’eau et dirigez –vous vers le ruisseau.                                    

Découvrez sur la gauche, le long de la clôture, l’ARMERIA MARITIME rose (autrement appelé gazon d’Espagne), le SCEAU DE SALOMON, plante toxique dont les clochettes blanches sont groupées par 4 le long des tiges  (photo).Retournez-vous pour voir le long du talus les MONNAIES DU PAPE blanches cette fois. Repartez vers le petit pont en contrebas et notez  l’ORCHIS d’un bleu-violet juste avant le départ des escaliers, sur la gauche.

LE PETIT PONT DE LA CASCADE : Stoppez au pont.    

Reconnaissez le grand arbre qui pousse sur la droite : les écureuils aiment bien ses fruits. C’est le  NOISETIER.  Inscrivez sa 9ème lettre (qui est la dernière) dans la case 4. Le pavot jaune non loin est le MECONOPSIS CAMBRICA. Remarquez dans le talus, une plante aux fleurs roses qui pousse

jusqu’en haut de la cascade : la CARDAMINE et, à côté, la fougère ATHYRIUM, toutes deux aiment l’humidité du lieu. Saluez le pêcheur en contrebas de la cascade, progressez le long du chemin et descendez vers

LE GRAND RECTANGLE DU BAS : Dans ce parterre, cherchez : l’EGLANTIER, l’ERODIUM MANESCAVII (plante protégée des Pyrénées aux fleurs roses), le POLEMONIUM COREULEUM, bleu, et les NARCISSES des POETES dont la floraison s’achève. Remontez maintenant vers

LE JARDIN DES SIMPLES ET AROMATIQUES :

Mettez bien les pieds ici sur les  lattes de bois prévues à cet effet.

-A la 1ère terrasse, revoyez le THYM aux fleurs roses très odorantes : on s’en sert pour parfumer les viandes ; dans l’angle : l’ABSINTHE, dont on  tirait autrefois une forte liqueur baptisée «fée verte», et qui fut interdite de fabrication en 1915 par l’Etat, à cause de ses ravages alcooliques.

-A la 2ème terrasse, cherchez la CIBOULETTE, le ROMARIN OFFICINAL, et la plante appelée aussi herbe-aux-verrues, c’est la  CHELIDOINE.

Ecrivez la 6ème lettre dans la case 6 de la grille.

-A la 3ème terrasse découvrez aussi la LAVENDULA STOECHAS ou LAVANDE PAPILLON aux fleurs violettes, l’ORIGAN (appelé aussi MARJOLAINE) qui soulagerait les douleurs d’estomac, et la RUE FETIDE aux bouts jaunissants dont on se servait jadis pour se préserver du « mauvais œil ».Au-dessus notez la haie de charmes et avant de remonter par les escaliers, remarquez en partant sur votre droite,  un arbuste assez haut aux fleurs roses: c’est le PRUNUS PADUS.

LA MONTEE PAR LES ESCALIERS :

Voyez, en montant sur la gauche, ces jeunes arbustes : c’est un  ERABLE.  

Inscrivez la 6ème lettre dans la case 7. Arrivés en haut sous l’abri de toile vous pouvez faire une halte. Devant vous s’étalent

-3-

 

LES ROCAILLES :

On y trouve des plantes vivaces exposées au soleil, sur des sols souvent calcaires.

Admirez au départ, le massif de STELLAIRES (fleurs blanches), au-dessus la DAPHNE des ALPES (petit arbuste aux fleurs blanches).

Avancez le long du petit sentier, vous ne pouvez pas manquer de découvrir de belles fleurs bleues en forme de cloche renversée :

c’est la  GENTIANE DE KOCH. Inscrivez la 5ème lettre dans la case 8.

Notez en portant le regard plus haut le GREMIL (Lithodora diffusa) tout bleu, le massif de GAILLETS cruciformes jaunes  et les SAPONAIRES roses qui faisaient office de savon. Tout au bout du sentier remarquez le GERANIUM SANGUINEUM aux fleurs violettes. Poursuivez sur  le chemin du dessus et cherchez le long du mur de pierres une plante piquante aux feuilles bordée d’épines et aux larges nervures blanches: c’est le CHARDON MARIE. Puis  tout en avançant trouvez les ANEMONES (à droite), le VIORNE OSIER blanc et le LAURIER TIN sur la gauche,  un peu plus loin les GIROFLEES (de couleur orangé-jaune) à droite. Admirez à nouveau sur votre gauche le beau coussin  de THYM et descendez maintenant l’escalier pentu vers l’abri de toile. A l’extrémité, vers la clôture se trouve la TOURBIERE en cours d’aménagement : ici pousseront des plantes carnivores. Le parterre à côté s’appelle

 

LE JARDIN DES GRAVIERS :

Admirez dans le pot la JOUBARBE des PYRENEES en forme d’artichaut.  Trouvez l’ARMOISE CAMPHREE qui pousse en abondance sur la bordure.

Dans l’angle inférieur une plante forme un beau massif tout en feuilles que l’on trouve aussi dans les régions méditerranéennes, c’est le CISTE.  Inscrivez la 1ère lettre dans la case 9.

 

Maintenant votre grille est remplie, remettez les lettres en ordre pour trouver une  plante, aux  fleurs roses, qui pousse  en abondance dans les endroits humides dans notre jardin.

 

Son nom se compose de 9 lettres : C’EST  LA  C A R D A M I N E

 

BRAVO !

 

Je vous présente le jeu de piste avec sa solution .Toutes les fleurs citées sont en photos dans les divers  billets du blog . Ce jeu de piste est une façon ludique de parcourir le jardin en famille .

Selon le fleurissement, il change au cours de la saison.

 

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

Fleurs du PREMIER PRINTEMPS

Publié le par MANON

Balade du premier printemps au jardin ...Quelques clics à jouer les Belles!!
Elles sont timides mais si tendres les premières floraisons...

Allees-narcisses.JPGAllée de Narcisses Trumpet ( allées ensoleillées)

Dent-de-chien.JPG





                          Erythronium ou Dent de chien
                                      ( sous-bois)





Tulipe-Sylvestre.JPGLa Tulipe Sylvestre (Rocaille)

Hepathiques-bleues.JPG
Discrètes... les Hépathiques bleues et Hepatiques.JPGblanches.

                                                      ( Sous-bois)







Arabette des Alpes (rocaille)
Arabette-des-Alpes.JPG










Anemone.JPG




                                 Tendre anémone 
                                   ( rocaille)



Pulmonaria
Rose et bleu vif les couleurs des Pulmonaires..des sous-bois.

Floraisons encore discrètes, mais le jardin s'éveille peu à peu ,la  promesses de belles photos à venir ...
A bientôt ...

Publié dans NATURE

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>